JESSYE NORMAN

« J’ai découvert la discrimination raciale et le système américain de l’apartheid bien avant d’entrer à l’école »
"Tiens toi droite et chante"


Pionnière parmi les artistes lyriques noires, Jessye Norman est née en 1945 en Géorgie, dans un Sud encore ségrégationniste des Etats-Unis et s'est éteinte le 30 Septembre 2019.


Elle s’initie très tôt au chant, à l’église, au sein d'une famille qui milite pour les droits des noirs. L’opéra, c’est à la radio qu’elle le découvre.


Après des études de musique à Washington, elle part pour l’Europe et remporte le concours de l’ARD à Munich en 1968, avant d’être embauchée l’année suivante au Deutsche Oper de Berlin. Elle n’a alors que 23 ans et fait sensation dans le rôle d’Elisabeth dans Tannhäuser. Dans Aïda à la Scala, Hippolyte et Aricie à Aix-en-Provence, Didon et Enée à l’Opéra Comique, ou encore Les Troyens au Metropolitan Opera de New York en 1983, Jessye Norman conquiert les scènes du monde entier et devient une véritable icône du monde lyrique.


Air de Didon "Remember me" - Opéra de H.Purcell "Didon et Enée"




Elle multiplie par ailleurs les apparitions  lors de cérémonies officielles. Démocrate, elle chante aux investitures des présidents américains Ronald Reagan et Bill Clinton. En 1986 elle chante pour le 60e anniversaire de la Reine Elizabeth II. Et s’il y a bien une image que le monde entier partage aujourd’hui, c’est son interprétation de La Marseillaise en 1989 pour le bicentenaire de la révolution française. Elle était drapée en tricolore place de la Concorde à Paris.


"La Marseillaise" Bicentaire de la révolution, Paris, Place de la Concorde



This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now